Le programme Erasmus + « Renforcement des Capacités », promouvoir les valeurs du sport à l’internationale.

Lorsque l’on évoque le programme Erasmus+, notre esprit se tourne souvent vers l’éducation, la mobilité des étudiants et les opportunités d’apprentissage à travers l’Europe. Cependant, il est temps de mettre en lumière un aspect moins connu mais tout aussi essentiel de ce programme européen emblématique : le volet Sport. Au sein du vaste éventail d’initiatives soutenues par Erasmus+, il se trouve le programme « Renforcement des Capacités dans le Domaine du Sport”.

L’objectif de ce programme est de promouvoir des valeurs communes qui transcendent les frontières nationales. Cela inclut la lutte contre la discrimination sous toutes ses formes, la promotion de l’égalité des chances dans le sport, et l’encouragement de la participation de tous, indépendamment de leur origine ou de leur statut. Le programme aspire également à améliorer la participation sociale des groupes défavorisés, à faciliter l’intégration des migrants et à favoriser la réconciliation après des conflits. Le programme Erasmus+ Capacity Building s’engage à soutenir les priorités transversales d’Erasmus+. Cela signifie qu’il intègre des thèmes tels que l’inclusion et la diversité, le développement durable, les transformations numériques, et la participation à la vie démocratique au cœur de ses projets. En encourageant la réflexion et l’action autour de ces enjeux, le programme renforce son impact en faveur d’un sport plus équitable, inclusif et socialement responsable.

Pour participer au programme Erasmus+ Capacity Building dans le domaine du sport, les organisations candidates doivent répondre à certains critères d’éligibilité stricts.

Tout d’abord, les organisations éligibles doivent être établies dans l’une des catégories suivantes : un pays membre de l’Union européenne, un pays tiers associé au programme (tels que la Serbie, l’Islande, la Norvège, la Turquie, le Liechtenstein et la Macédoine du Nord), ou un pays tiers non associé au programme. De plus, ces derniers peuvent inclure les Balkans occidentaux et le voisinage oriental, des régions où le programme vise à étendre son influence et à promouvoir la coopération sportive.

Le coordinateur du consortium, qui joue un rôle central dans la gestion du projet, doit être une organisation à but non lucratif. Cette organisation peut être un organisme public en charge du sport, une organisation sportive reconnue, ou un comité olympique national. Cette exigence garantit que les projets sont gérés de manière responsable et transparente.

En ce qui concerne la composition du consortium, il doit réunir au moins quatre organisations provenant d’au moins trois pays différents. De plus, il doit inclure au moins une organisation provenant d’au moins deux États membres de l’Union européenne ou de trois pays tiers associés au programme différents. Cette diversité géographique favorise la coopération internationale et l’échange d’expertise entre les pays participants.

Enfin, le consortium doit également comprendre au moins deux organisations provenant d’au moins un pays tiers éligible non associé au programme, situé dans la région des Balkans occidentaux ou du voisinage oriental. Cette condition encourage la collaboration avec des partenaires dans des régions où le sport peut jouer un rôle essentiel dans la promotion de la paix, de la compréhension mutuelle et de l’inclusion sociale.

Ces critères d’éligibilité rigoureux garantissent que seules les organisations les plus aptes à contribuer à la réalisation des objectifs du programme Erasmus+ Capacity Building dans le domaine du sport sont sélectionnées pour participer à cette initiative unique.

Pour mener ces initiatives, les projets Erasmus+ Capacity Building reçoivent un financement forfaitaire unique, pouvant varier entre 100 000 EUR et 200 000 EUR. Le montant est déterminé en fonction du budget détaillé, des activités couvertes, des frais de personnel, de voyage, d’équipement, etc.

Les projets Erasmus+ sont évalués en fonction de leur pertinence, de leur conception, de leur mise en œuvre, de la qualité du partenariat et des modalités de coopération, ainsi que de leur impact et de leurs actions de suivi. Le barème de notation varie en fonction de la complexité du partenariat, mais dans tous les cas, il faut obtenir un minimum de 60 points sur 100, avec au moins la moitié des points dans chaque catégorie.

Pour plus de détails : voici une fiche informative

Si vous êtes intéressé par le programme Erasmus+ « Renforcement des Capacités dans le Domaine du Sport », vous pouvez soumettre votre candidature lors de l’appel à candidature qui aura lieu le 5 mars 2024 à 17h auprès de l’Agence Exécutive de la Commission Européenne. Pour plus d’informations et d’accompagnement dans votre démarche, vous pouvez contacter KGH Conseil au 06 51 44 17 83 ou par email à gurvan.heuze@kghconseil.fr.

Le Volet Sport du Programme Erasmus+ : une opportunité de financer vos projets sportifs !

Le Volet Sport du programme Erasmus+ se présente comme un outil essentiel pour le développement et la promotion du sport à l’échelle européenne. Doté d’un budget de 470 millions d’euros sur une période de 7 ans (2021-2027), ce programme vise à encourager la collaboration, la mobilité, et à renforcer les valeurs inhérentes au sport. En s’adressant aux organisations sportives, il offre une plateforme d’opportunités diverses pour favoriser l’égalité hommes-femmes, la lutte contre la sédentarité, la bonne gouvernance, la lutte anti-dopage, les doubles carrières, l’innovation technologique et sociale, la transition environnementale… 

Le Volet Sport d’Erasmus+ poursuit plusieurs objectifs : 

  1. 1. Création et partage d’expériences européennes : Le programme aspire à dynamiser la création et le partage d’expériences et de connaissances liées au sport à l’échelle européenne. En favorisant les échanges entre les diverses cultures sportives du continent, il contribue à l’enrichissement mutuel des pratiques, renforçant ainsi l’unité européenne à travers le sport. 

  1. 2. Soutien à la coopération européenne : Le Volet Sport d’Erasmus+ encourage activement le développement de collaborations européennes en facilitant la mobilité des bénévoles, entraîneurs et personnels d’organisations sportives à but non-lucratif. Ces interactions directes favorisent le partage de bonnes pratiques, l’apprentissage mutuel, et renforcent les réseaux européens dans le domaine du sport

  1. 3. Promotion de la pratique sportive et de la santé : Le Volet Sport d’Erasmus + cherche à augmenter les niveaux de pratique sportive et de promouvoir le sport en tant qu’outil de santé et de bien-être. En investissant dans des projets qui encouragent une vie active, le programme contribue à la lutte contre la sédentarité et à la sensibilisation sur l’importance du sport pour la santé physique et mentale. 

  1. 4. Inclusion sociale et égalité des chances : Le Volet Sport d’Erasmus+ place l’inclusion sociale et l’égalité des chances au cœur de ses priorités. En soutenant des initiatives qui utilisent le sport comme moyen d’intégration, le programme cherche à créer des opportunités équitables pour tous, indépendamment de l’origine, du genre ou de tout autre facteur discriminatoire. 

  1. 5. Intégrité et valeurs dans le sport : L’encouragement de l’intégrité et des valeurs dans le sport constitue un pilier fondamental du programme. En soutenant des projets qui promeuvent un environnement sportif éthique, Erasmus+ contribue à forger des athlètes, des entraîneurs et des organisations engagés dans la pratique sportive empreinte de respect, de fair-play et d’éthique. 

Pour poursuivre ces objectifs, le volet Sport du programme Erasmus + finance plusieurs types d’actions : 

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure des financements européens, rencontrons-nous avec KGH Conseil et discutons de vos projets (contact : gurvan.heuze@kghconseil.fr). Nous pourrons vous accompagner à toute étape de votre démarche de recherche de financements publics. 

KGH Conseil lauréat du réseau Initiative

kgh conseil laureat initiative

Le Réseau Initiative Nantes est une association composée de 9 salariés et 450 bénévoles. Sa mission est d’encourager et d’accompagner les créateurs, repreneurs et développeurs d’entreprise de la métropole nantaise en leur donnant un « coup de pouce » décisif dans le financement de leur projet. KGH Conseil en est le récent lauréat.

La démarche d’Initiative ? Cela se traduit concrètement par un parcours d’accompagnement individualisé de plusieurs semaines voire plusieurs mois avec un.e conseiller.e dédié.e. L’objectif étant d’accompagner et de challenger l’entrepreneur par le biais d’un « effet miroir » sur toutes les composantes de son projet. En complément, le porteur de projet se verra entraîné au « pitch » pour lequel il devra convaincre des membres de comité bénévoles, experts dans leurs domaines de prédilection. Ce sont des dirigeants d’entreprise, experts-comptables, avocats, banquiers, assureurs… Ces mêmes-membres ont la responsabilité de valider ce financement à taux 0%, possible jusqu’à 100 000 €.

Au-delà du financement, le Réseau Initiative Nantes propose aux entrepreneur.e.s lauréats de s’investir dans le « Club des Lauréats ». Cela leur permet de participer à différents événements : afterworks, ateliers, conférences, témoignages. Ces événements sont l’occasion pour les Lauréats d’échanger entre pairs et d’élargir leur propre réseau. Enfin, les nouveaux Lauréats se voient proposer un programme de parrainage sur la durée s’étalant jusqu’à 3 ans. Ainsi, les Lauréats se voient soutenus dans la réussite économique de leur projet.

Suite à la réunion du Comité d’Agrément du 12/09/2023, les membres du réseau Initiative ont décidé de labeliser le projet d’entreprise de KGH Conseil.

En tant que lauréat du réseau Initiative Nantes, la société bénéficiera d’un accompagnement humain durant 3 ans et d’un soutien financier. C’est donc une vraie reconnaissance et une marque de confiance pour KGH Conseil. La société accompagne le monde sportif dans l’optimisation de leurs modèles économiques notamment via l’obtention de fonds publics.

Merci Initiative pour leur bienveillance, leur capacité à challenger et poser les bonnes questions et leur accompagnement professionnel tout au long de la démarche de labelisation. Entrepreneurs ou repreneurs, n’hésitez pas.

Pour découvrir l’offre et les services de KGH Conseil
Pour plus d’informations sur KGH Conseil ou sur les financements publics dans le sport, contactez Gurvan HEUZE (Coordonnées : 0651441783 – gurvan.heuze@kghconseil.fr)

Création de KGH Conseil

Visuel Open Graph KGH Conseil

Depuis le 1er Septembre, la société KGH Conseil accompagne le mouvement sportif (fédérations, Ligues, clubs…) dans l’optimisation de leurs modèles économiques notamment en leur facilitant l’accès aux financements publics.

Chef de cabinet du Président des Fédérations française (FFSE), européenne (EFCS) et mondiale (WFCS) du sport d’entreprise, Gurvan Heuzé a navigué pendant près de 10 ans autour de missions de stratégie générale, d’influence, de programmation évènementielle, marketing ou management. Au sein de ces fédérations, il a également géré les affaires publiques et internationales et les demandes de subventions européennes (plus de 4 millions € de fonds levés, première structure sportive en France en termes de volume de subventions remportées sur la catégorie Erasmus+) et plus globalement les demandes de financements publics.

Il crée en septembre 2023 sa société KGH Conseil, à l’aube de Paris 2024 et en lien avec sa passion du rôle sociétal du sport et de sa dimension « héritage ». Convaincu du besoin d’accompagnement et de professionnalisation des organisations sportives autour de l’optimisation de leurs modèles économiques, KGH Conseil accompagne fédérations, Ligues, clubs et associations sportives particulièrement autour des financements publics.

Les avantages de KGH Conseil

Pour découvrir l’ADN, l’offre et la méthodologie de KGH Conseil : www.kghconseil.fr
Pour plus d’informations sur KGH Conseil ou sur les financements publics dans le sport, contactez Gurvan HEUZE (Coordonnées : 0651441783 – gurvan.heuze@kghconseil.fr)

Quelques chiffres

60% : Les collectivités territoriales, premiers financeurs du sport, représentent 60% des dépenses publiques du sport, près de 2 fois le budget global des JOP de Paris 2024 (12,5 milliards d’euros)

470 MILLIONS : Le programme européen Erasmus+ (2021-2027) comporte un volet Sport doté d’un budget de 470 millions d’euros sur 7 ans.

4/5 : 4 fédérations sportives sur 5 en difficultés économiques suite à la pandémie.

35% seulement des fédérations sportives nationales connaissent les programmes européens pouvant financer des projets sportifs